APOLLINAIRE

Le projet initial de Dali était d’illustrer certaines chansons de Georges Brassens mais faute d’accord avec ce dernier, le projet se réoriente en 1966 sur l’illustration des poèmes secrets d’un grand disparu du surréalisme, Guillaume Apollinaire. De ce fait figurent dans cette série de 10 gravures de très nombreuses références à la première guerre mondiale. Seul clin d’œil subsistant au projet d’origine avec Brassens, la « Femme à la Guitare ».